Quel aérateur de vin choisir ?

Le vin est depuis des siècles l’une des boissons les plus appréciées dans le monde. Mais il ne se boit pas de la même manière que les autres boissons. Il faut appliquer des techniques bien particulières pour bien sentir tous les contenus du vin : son arôme, son gout etc. Pour optimiser son gout, mieux vaut le faire respirer.

En effet, le vin une fois aéré donne une saveur doublement plus pétillante. Pour ce faire, on a besoin d’un aérateur de vin aussi appelé décanteur. C’est le dispositif parfait absolument à avoir. Outre le fait d’aérer le vin, il l’oxygène afin que la boisson puisse dévoiler sa personnalité. Le but est de libérer les odeurs et les succulences pour que le consommateur puisse être bien satisfait.

Comment se servir d’un aérateur à vin ?

On commence par glisser le dispositif sur l’embout de la bouteille. On verse ensuite le vin dans la coupe en plaçant la bouteille dans un angle de 45°. Quand on verse la boisson, on devrait entendre le liquide et l’air se mélanger. On n’a pas forcément besoin d’utiliser les deux mains car l’aérateur se fixe à la bouteille.

Cependant, il ne faut pas oublier de vérifier la fraicheur du vin avant même d’utiliser l’outil. Il doit être à sa température optimale. Il faut également noter que la température optimale pour servir cette boisson n’est pas semblable à celle qui est nécessaire pour l’entreposer.

En outre, l’aération du vin à ses limites. En général, l’aérateur n’apporte des résultats qu’en fonction de la qualité du vin. Ce paramètre n’a aucun impact sur le travail de l’outil. Un bon vin décuple naturellement de bons arômes. L’outil ne peut pas faire des miracles.

Les modèles

Du point de vue du design et des brevets, on a un large choix. En général, on peut préférer un ou plusieurs parmi une bonne dizaine de modèles d’aérateurs sur le marché. Ils coutent entre 20 et 120 euros. Il y a des modèles qui ressemblent à un bec verseur, d’autres qui sont à pied, sans pied etc. Bien que cela semble facile, choisir un aérateur pourrait pourtant être difficile malgré les différentes offres disponibles sur le marché.

Pour affiner le choix, mieux vaut mettre en exergue certains paramètres à savoir l’endroit où on va l’utiliser l’outil et le type de verre que l’on utilise souvent. En effet, un usage à la maison ne ressemble pas à une utilisation dans un endroit professionnel comme un bar ou un restaurant. On doit aussi choisir l’aérateur en fonction de la taille du verre et en fonction de son design. Si l’on utilise un verre de taille moyenne, rien ne sert d’acheter un aérateur à pied de grande taille. En ce qui concerne la forme de l’outil, cela dépend des gouts de chacun.

Mais il est aussi possible de baser le choix selon la capacité de l’outil. Certains peuvent contenir une demi bouteille de vin d’autres ne peuvent recevoir quelques cl à la fois.

Pourquoi un aérateur à vin ?

Les gens se servent souvent d’une carafe au lieu d’un aérateur à vin. Cependant, les résultats ne sont pas semblables.

Avec la carafe, on doit encore réaliser plusieurs gestes avant de pouvoir déguster la boisson. Mais avec le système de l’aérateur à vin, la consommation peut se faire dans l’immédiat avec les arômes et les gouts au rendez-vous.

Plus exactement, l’usage du système d’aérateur de vin est à la fois plus aisé et plus pratique car l’oxygénation du vin se réalise au même moment que le sommelier verse le vin dans le verre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *