Comment fonctionne un aérateur de vin ?

Le vin est une boisson pas comme les autres. Non seulement il a une origine qui date de plusieurs siècles mais sa prise nécessite aussi quelques gestes pour faire ressortir son gout. En effet, les experts recommandent de bien faire respirer la boisson avant de le consommer.

Pour ce faire, on a deux options. La première consiste à la verser dans le verre puis le secouer un peu. Cette méthode est désormais désuète. La seconde consiste à utiliser un aérateur à vin. Il s’agit d’un dispositif permettant de faire ressortir la saveur du vin. Il est disponible en plusieurs modèles sur le marché. De plus en plus d’amateurs et de professionnels s’en servent.

Qu’est-ce qu’un aérateur de vin ?

Un aérateur de vin est un outil doté d’une chambre qui permet d’y mélanger le vin et l’oxygène. Il y a des modèles ayant de passoire au-dessus de la chambre. Celle-ci élimine les sédiments avant que le liquide entre dans la chambre pour un autre processus d’aération. C’est un processus qui rend la boisson encore plus oxygénée et ainsi sa consommation est beaucoup plus agréable.

Quel que soit le type d’aérateur choisi : à pied, sans pied, grand, petit etc., le but est de toujours obtenir un vin plus délectable dans un laps de temps plus court.

Pourquoi aérer le vin ?

En se servant d’un aérateur à vin, on l’oxygène. Ce geste permet de mélanger le liquide avec de l’air. Quand on verse le vin dans la carafe, on entend le chuchotement des bulles. Ce geste permet de faire ressortir les vrais gouts du vin. C’est pratique et c’est aussi rapide que les gestes qui nécessitent encore des manipulations difficiles de verre etc. A la fin du processus, on obtient une boisson au gout rehaussé : plus savoureuse et plus pétillante.

Il ne faut pas oublier cependant que les caractéristiques propres au vin jouent aussi des rôles concernant son gout. L’aérateur ne peut donc pas faire de miracle. L’âge du vin, son mode de fabrication, son origine etc. sont aussi des paramètres qui influencent sa saveur. Alors quel que soit le processus fait, un bon vin reste toujours un bon vin et un produit qui n’est pas bon ne changera pas même en utilisant un aérateur.

Usage de l’aérateur à vin

Au moment où le sommelier ou le barman verse le vin dans l’aérateur, il entame un processus d’aération. Cette oxygénation divulgue la personnalité de la boisson. Cette méthode a pour effet de dégager les arômes et les saveurs.

Selon certains spécialistes, ce procédé permettrait aussi de diminuer le taux de sulfites dans le vin. Des études rapportent une réduction de 56% du taux de sulfites.

En ce qui concerne la manipulation de l’outil, tout peut se faire avec une seule main. Pour le nettoyer, il suffit de le passer sous l’eau alors qu’avec une carafe, le travail est beaucoup plus complexe.

Choisir l’aérateur à vin

Comme il existe plusieurs modèles d’aérateur à vin sur le marché, en faire le choix est souvent difficile. Certains se perdent même lors de l’achat. Cependant, on peut se baser sur quelques critères pour affiner le choix.

Il y a des modèles qui s’insèrent sur le goulot de la bouteille. Il y a d’autres modèles qui s’installer au-dessus du verre. Ces deux modèles sont beaucoup plus faciles à manipuler. Plusieurs aérateurs à vin se servent de la loi des fluides de Bernouilli jusqu’à l’insertion d’une tige dans le gobelet.

Si on a envie de connaitre mieux le fonctionnement, la manipulation, le but et tout ce qui concerne l’aérateur à vin, on peut faire des recherches sur internet. Il est également possible de demander plus d’informations ou de conseils auprès des professionnels comme les sommeliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *